La célèbre « Porte de l’Enfer » va se refermer

Le président du Turkménistan vient de réitérer son désir d’éteindre le puits gazier portant le nom de « Porte de l’Enfer », enflammé depuis cinq décennies.

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Gaz à effet de serre : un nouveau record en 2020 et après ?
  Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), en 2020, les niveaux de gaz à effet de serre dans notre atmosphère ont atteint un nouveau record. Le taux d’augmentation annuel a été supérieur à la moyenne de la période 2011-2020. Et la tendance semble vouloir se poursuivre en 2021. Continuant ainsi d’alimenter un réchauffement climatique à l’origine de plus en plus d’événements météorologiques extrêmes et d’autres graves conséquences pour la vie sur notre Terre. Pour éviter le pire, il faut dès maintenant se fixer des objectifs de neutralité carbone. Et les tenir ! © OMM 

Cela fait 50 ans que les flammes jaillissent sans discontinuer de ce trou béant dans le sol du Turkménistan. Un site incroyable proche du village de Derweze, au milieu du désert de Karakoum, et dont le nom est plus qu’évocateur : la Porte de l’Enfer.

Une exploration gazière qui a mal tourné

Si le lieu est pour le moins impressionnant, il n’a pourtant rien de mystique. Même si les circonstances exactes de son embrasement sont mal documentées, il semblerait qu’il soit à associer à une erreur d’ingénieurs et de scientifiques soviétiques explorant ce champ pétrolifère en 1971. Les scientifiques effectuent alors un forage dans le but d’estimer la réserve de gaz du site. Mais le sol, instable, s’effondre, donnant naissance à un cratère de 70 mètres de diamètre et de 30 mètres de profondeur. Une grande quantité de méthane s’échappe alors de la poche de gaz percée. Le site devient immédiatement inexploitable et représente désormais un danger pour l’environnement et pour les habitants de la région. Ne disposant pas d’autre solution pour stopper l’émission de gaz, les Soviétiques décident de mettre le feu au puits. Ils estiment que la réserve de méthane devrait être épuisée en quelques semaines. Une grossière erreur d’estimation des réserves du site, puisque le cratère est en flamme depuis plus de 50 ans désormais.

Une catastrophe écologique bienvenue pour le tourisme

Si le site est effectivement spectaculaire et représente d’ailleurs l’une des attractions phare pour les rares touristes s’aventurant dans cet ancien pays de l’Union soviétique, désormais considéré comme un état totalitaire, le bilan écologique de cet embrasement gazier est plutôt inquiétant. Outre les énormes quantités de méthane qui en brûlant en continu depuis cinq décennies produisent beaucoup de CO2, le puits embrasé dégage aussi très certainement d’autres composants comme du soufre, des gaz odorants et des aérosols, toxiques pour l’environnement proche et notamment pour les habitants des villages alentour.  

C’est d’ailleurs sur fond de considérations environnementales que le président Gourbangouly Berdymoukhamedov explique vouloir éteindre le cratère enflammé, même si les considérations économiques sont certainement prévalentes dans cette décision politique.

Une ressource économique qui part en fumée

En effet, pour le pays, ce gisement gazier représente un enjeu énergétique et financier important. Et le fait qu’il brûle tranquillement à l’air libre depuis 50 ans est, c’est certain, un gâchis énorme. Il faut savoir que le Turkménistan possède d’énormes réserves de gaz dans son sous-sol et les exportations, notamment vers la Russie et la Chine, ne font que s’accroître d’année en année. Le but du président turkmène est donc de dompter le puits pour l’exploiter. D’un point de vue écologique, cela revient à peu près au même, sauf qu’au moins l’énergie produite en brûlant le gaz serait utilisée pour produire de l’électricité ou de la chaleur, ce qui s’avérerait dans tous les cas moins mauvais que de laisser la réserve de gaz s’échapper dans l’atmosphère jusqu’à son épuisement.

Mais est-il possible d’éteindre ce puits torché ? Rien n’est certain d’un point de vue technique. En 2010, Gourbangouly Berdymoukhamedov avait d’ailleurs déjà ordonné de trouver une solution au problème de la Porte de l’Enfer. Douze ans plus tard, rien ne semble avoir avancé.

D’un point de vue scientifique, le gouffre enflammé présente cependant un intérêt particulier. En 2013, l’explorateur canadien George Kourounis s’y était aventuré, protégé par une combinaison résistant à la chaleur. Il avait alors collecté des échantillons de sol dans le fond, dans lesquels de nombreuses bactéries extrêmophiles avaient été découvertes. Ce site apparaît donc tout particulièrement intéressant dans l’étude des environnements extrêmes et notamment du développement de la vie sur d’autres planètes.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Note: This article have been indexed to our site. We do not claim legitimacy, ownership or copyright of any of the content above. To see the article at original source Click Here

Related Posts
伊丹拠点ジェイエアが全3機運航 特集・JAL歴代USJ特別塗装機 thumbnail

伊丹拠点ジェイエアが全3機運航 特集・JAL歴代USJ特別塗装機

By Tadayuki YOSHIKAWA  大阪市にあるユニバーサル・スタジオ・ジャパン(USJ)の人気キャラクターを描いた日本航空(JAL/JL、9201)の特別塗装機「JAL×ユニバーサル・スタジオ・ジャパン ジェット」。両社は2015年5月に共同マーケティング契約を結んでおり、デカールによる特別塗装機は3代目となった。 伊丹空港を離陸するジェイエア運航の「JAL×ユニバーサル・スタジオ・ジャパン ジェット」初便仙台行きJL2207便=22年1月11日 PHOTO: Tadayuki YOSHIKAWA/Aviation Wire  機体はいずれもJALグループで地方路線を担うジェイエア(JAR/XM)のエンブラエル190(E190)型機。伊丹空港を拠点とする同社は特別塗装機の運航を通じて、USJと同じく大阪が地盤の企業として関西圏の観光や経済を盛り上げていく。  今回の特集では、これまでの特別塗装機の足跡を振り返る。 —記事の概要— ・JALミニオンジェット ・JALミニオンジェット2 ・JAL×ユニバーサル・スタジオ・ジャパン ジェット JALミニオンジェット  初代の「JALミニオンジェット」(登録番号JA248J)は2017年7月27日就航。伊丹発宮崎行きJL2437便が初便となり、2019年1月27日まで運航した。  JALは2017年4月から、キャラクター「ミニオン」が登場する新アトラクション「ミニオン・ハチャメチャ・ライド」に協賛。特別塗装機は機体全体にミニオンを描いた。同年12月26日からはミニオンのヘッドレストカバーを設置し、ミニオンをデザインした紙コップでドリンクを提供した。伊丹を出発するジェイエアのJALミニオンジェット初便の宮崎行きJL2437便=17年7月27日 PHOTO: Tadayuki YOSHIKAWA/Aviation Wire ジェイエアが運航するJALミニオンジェット=17年7月27日 PHOTO: Tadayuki YOSHIKAWA/Aviation Wire ジェイエアが運航するJALミニオンジェット=17年7月27日 PHOTO: Tadayuki YOSHIKAWA/Aviation Wire ジェイエアが運航するJALミニオンジェット=17年7月27日 PHOTO: Tadayuki YOSHIKAWA/Aviation Wire ジェイエアが運航するJALミニオンジェット=17年7月27日 PHOTO: Tadayuki YOSHIKAWA/Aviation Wire JALミニオンジェット2  2代目の「JALミニオンジェット2」(JA252J)は2019年5月31日就航。伊丹発新潟行きJL2247便が初便で、2020年6月7日まで運航した。  1機目と同じくミニオンをテーマにした機体で、キャラクターとともに「MINION PARK」とUSJ内のエリア名も大きく描いた。JALミニオンジェット2初便の伊丹発新潟行きJL2247便=19年5月31日 PHOTO: Yusuke KOHASE/Aviation Wire 伊丹空港の格納庫でお披露目されたジェイエアの「JALミニオンジェット2」=19年5月31日 PHOTO:…
Read More
Nanoleaf "Retires" Its Original Light Panels thumbnail

Nanoleaf “Retires” Its Original Light Panels

News @andrew_andrew__ Jan 19, 2022, 4:33 pm EST | 1 min read NanoleafIt’s been nearly six years since Nanoleaf launched its first product, the Rhythm Light Panels. That’s a long time for any smart lighting product, and as Nanoleaf advances its devices with technologies like Thread, it’s time to send the old Light Panels off…
Read More
What is a Bomb Cyclone? thumbnail

What is a Bomb Cyclone?

An atmospheric scientist explainsA bomb cyclone over the U.S. East Coast on Jan. 4, 2017. Credit: NASA/CIRA The following essay is reprinted with permission from The Conversation, an online publication covering the latest research. A bomb cyclone is a large, intense midlatitude storm that has low pressure at its center, weather fronts and an array…
Read More
New research reveals clues to how antibodies become fine-tuned to fight infection thumbnail

New research reveals clues to how antibodies become fine-tuned to fight infection

Graphical abstract. Credit: Cell Reports (2022). DOI: 10.1016/j.celrep.2022.110512 Researchers at the University of Alberta have uncovered new information about a cellular mechanism in the immune system that provides a critical step toward better understanding how antibodies evolve and improve in the human body. The antibodies our immune system produces need fine-tuning to reach maximum effectiveness.…
Read More
Index Of News
Total
0
Share